EDIFICATION DE BACHORO


Bachoro le lieu que j'avais choisi  comme centre d'édification d'une communauté chrétienne ne s'est pas bâti en un jour.  Il  a fallut planifier comment recruter du monde interessé  à  promouvoir  la pensée chrétienne; il a fallut planifier la structure à mettre en place, le choix des assistants, le matériel d'enseignement, la traduction des textes; il a fallut penser à comment trouver les argents pour bâtir une classe pour les adultes, une eglise et ma résidence.  Il a fallut surtout planifier comment et quand visiter les hameaux de la brousse, comment sensibiliser les gens et comment recruter les futurs catéchumènes et cathéchistes.

La première année la liturgie s'est déroulée au pied de deux baobabs, les rencontres avec des futurs candidats à la formation s'est faite dans une chapelle de fortune au style du pays et mes déplacements ont été ceux d'un pionnier qui n'a pas hésité à dormir au pied des tombeaux marbas ou sous  le seul arbre du hameau .

À partir de la deuxième année j'ai planté des croix, encouragé la construction des minuscules chapelles dans les hameaux, construit mon premier refuge à Bachoro; ont suivi la construction de la maison, de l 'eglise et de la classe pour les futurs candidats . 

Finalement  au début de la trosième année les couples sont arrivés à Bachoro et leur formation à pû commencer: enseignement du marba, du français, enseignement de méthodes agricoles , enseignement de l'hygiène.  En trois ans j'ai pû gouter au demarrage d'une communauté.





bachoconbachoconbachocon


bachoconbachoconbachocon



bachocon



bachoconbachocon



  bachocon


  bachocon


bachoconbachoconbachocon


bachocon